Eglise évangélique de Tălmaciu

L’école et l’église sont partout de grands biens culturels. Les Saxons leurs donnaient une plus grande importance parce qu’ils sont le principal facteur de leur vie nationale. L’église est la plus puissante de toutes les organisations, qui comprit le peuple entier, et l’école sert au développement et à la tenue de la culture.

La  première documentation de l’église saxonne de Tălmaciu date depuis 1429, quand on parle de «parochialis e celesiae Talmucz », une église catholique qui a remplacé une petite basilique existant précédemment. Elle va profiter de l’attention des magistrats de Sibiu, qui ont été obligés de prendre soin d’elle. On n’est donc pas surpris que dans le grand livre de Sibiu il y a une série de dépenses portées pour l’église. Entre 1503-1507 un certain nombre de matériaux qui ont été achetés, probablement pour le nouveau toit de l’église, qui a été érigé en 1507, est enregistré. Il est possible que cela puisse avoir été une réduction de l’édifice en donnant l’allée du sud. Cette conclusion a été tirée au XIXe siècle, lorsque, entre 1829 à 1831, suite à l’expansion de la reconstruction de l’église, creusant dans cette place, on a trouvé les murs de fondation. Les murs ont été utilisés pour construire une nouvelle allée. Suite à ce travail, elle a obtenu l’aspect qu’elle a aujourd’hui, son autel datant du XVIIe siècle.

Grande et sobre, avec la haute tour que vous voyez partout où vous allez dans Tălmaciu, avec l’horloge qui permet de connaître les heures qui passent, l’église saxonne construite avec des éléments gothiques, mais particulièrement romanes, était témoin des événements de cette village.

Après la diffusion de la réforme, les saxons de Tălmaciu, comme la plupart des saxons de Transylvanie, ont embrassé la religion évangélique luthérienne. Lorsque l’Empire des Habsbourg cherchera à convertir au catholicisme, ils se réuniront autour des prêtres, résistant à ces pressions.

Avec la construction de l’église, le presbytère a été aussi construit. Datant du XVe siècle, il sera consommé par les flammes de l’incendie qui comprendra Tălmaciu en 1718.

Dans les communautés saxonnes, le prêtre avait une autorité énorme. Il était l’administrateur de l’église, avec le comité de la paroisse et des représentants de la communauté. Ces chefs spirituels ont été élus. Ce droit leur a été accordé depuis l’arrivée à la Transylvanie.

L’importance de l’église saxonne provient du fait qu’il a soutenu et cultivé l’école. Les documents de la seizième siècle parlent des enseignants dans Tălmaciu entre 1523 au 1526. On parle du « Scolari Clemens » sonneur de cloches, mais aussi professeur.

L’église et sa fondation

Une église paroissiale dans le village Tălmaciu a été documentée pour la première fois en 1429. L’emplacement de ce celle-ci est inconnu, elle se situait probablement sur la place où on a  construit plus tard d’autres églises et l’église évangélique d’aujourd’hui. Au Moyen Age, une église de type basilique a été construite. De cette ancienne église on a élevé les murs de fondation de différentes hauteurs, qui se trouvent partiellement dans l’église d’aujourd’hui. En outre, l’arc de triomphe du corps de bâtiment existant a été fait en partie dans l’ancien bâtiment. L’Arc de Triomphe est rond. Jusqu’au plafond il y a une assez grande partie de la paroi.

De l’histoire de l’ancienne église on atteste également:

En 1503, certains travaux de construction pour l’église de Tălmaciu sont pris en charge par Sibiu. La boiserie et les briques sont payés de la trésorerie de la mairie. Aussi en 1507, les briques du toit de l’église sont payées de la trésorerie de la province de Sibiu. La boiserie est payée à partir de la même trésorerie.

En 1520, la province de Sibiu soutient la paroisse dans l’achèvement des travaux de fortification de l’église. C’est peut-être alors qu’on a construit le mur défensif autour de l’église et le cimetière de l’église. En 1713, le magistrat de Sibiu a permis aux habitants de Tălmaciu à amasser de l’argent pour réparer leur église.

Entre 1829-1831 l’église fut agrandie, consolidée et entièrement rénovée à partir des matériaux de construction médiévales. Avant ces travaux d’expansion il y avait une église plus petite, le contour du toit étant visible aujourd’hui dans la partie orientale de la cloche. Les arcades (rangs d’arcades) séparent la nef centrale des deux nefs latérales. Le lieu pour le chœur a une fermeture polygonale. On a construit dans le choeur une copie de la voûte gothique avec des nervures de type anciennes de blocs de pierre forgés et des fenêtres rondes encastrées fermées. A l’intérieur du choeur il y a deux fenêtres rondes (« oculi »). La nef centrale a un plafond plat en stuc mortier. Les nefs latérales ont des voutes baril alignées dans les sections. Les nefs latérales élevées ont enfilées sur les segments des voûtes baril. Les nefs latérales sont élevées avec empora. L’emporia occidentale est en bois. De grandes fenêtres en forme d’arc menent aux emporas latérales. Dans les nefs latérales on a horizontalement monté des fenêtres fermées de type moderne, qui donnent à l’église une fonctionnalité simple. Sur les deux côtés du premier pilier entre la nef centrale et celles latérales on a construit deux plaques en pierre avec une écriture commémorative en majuscules latines en or. Sur la première page on a écrit: « Aedes Deo Triunei 0.M.sacra numificentria incl. VII. Ind. Patronatus fauturum Symbolis Talmatschensium assiduitate 1831, amplificata, renovata examata’ (Traduction: « Cette église sainte construite en l’honneur de Dieu Tout-Puissant et de la Sainte Trinité a été agrandie, améliorée et rénovée grâce à la générosité des sept juges honorables, des dirigeants estimés des organisations d’affaires, avec des contributions financières et par le zèle des résidents de Tălmaciu. « ) dans le Sud:« Under auspiciis Amadei Vailer sen.Cib.et sedis Insp. Joannis Jos.Roth Parochi, Jac.Kesner vil. etaedit, Martin Lang jur. et aedit Martin Engber, jur. Mart. Schneider vil. edj. Georg Fakesch, jur. Mich. Klein jur.Joannis Schneider orat.extructa.  » (Traduction: « La construction a été accomplie sous la supervision d’Amadeus Vailer, sénateur de Sibiu et inspecteur d’école, Johann Josef Roth, curé de la paroisse, Jakob Kesner, le juge du village et père de l’église, Martin Lang, membre du jury et père de l’eglise; Martin Engber membre du jury; Martin Schneider, juge suppléant; Georg Fakesch membre du jury; Michael Klein, membre du jury et Johann Schneidern examinateur). Dans la partie sud de l’église on a attaché une petite sacristie pour les affaires ecclésiastiques de toutes sortes. On pourrait y pénétrer de l’intérieur de l’église par une porte étroite.

En 1942, toute l’église et la tour ont subi des travaux de réparation capitaux.

En 1965, la sacristie est démolie, en construisant au même endroit un autre bâtiment nettement plus grand. Ils voulaient remplacer  la manque de la salle d’étude de la Bible et des répétitions du choeur, tenues à l’école. Il y a également une porte d’entrée de l’extérieur, à partir du cimetière de l’église.

A l’intérieur de l’église il y a :

  1. L’autel datant du 17ème siècle contenant: la masse construite de l’autel et une construction supérieure en bois. L’image principale, représentant le Crucifié est entourée des deux côtés par trois piliers. Sur la partie inférieure de l’autel il y a une peinture qui représente la Cène, mais qui n’est pas peinte par le même artiste qui a peint le tableau principal. Le couronnement est composé de l’œil de Dieu et d’une croix. Entre la partie inferieure et le tableau principal il y a l’inscription suivante:

 » D.O.M.S. Suscipe, sancte Deus quod nunc hic maneris instar offert Zultner mente piae Domine. » Cette inscription mentionne en tant que donateur un certain Zultner. Un escalier en pierre mene à l’autel dont la partie étroite vers la nef a été sculptée en 1859.

  1. Le banc du choeur

Les comptes du château de Tălmaciu possédaient une fois dans cette église leurs bancs du chœur, car en 1682 le comte du château Georg Glockner fait don d’un tapis blanc pour « Le banc des messieurs « , selon le livre d’enregistrement  de l’église de Tălmaciu, page 2. Il est maintenant présente dans le chœur un nouveau banc tout simple.

  1. La chaire

Le corps de la chaire a été construit en même temps que la construction de l’église. La rambarde de la chaire et la verrière de type couronne sont peintes avec des motifs floraux colorés. Au-dessus de couronne de la chaire se trouve l’œil du Seigneur au-dessus duquel il y a la figure baroque d’un ange qui vole, qui n’a pas appartenu apparemment à la chaire.

  1. L’orgue

Le boîtier vient du 19ème siècle, n’ayant aucune ornementation (ornement) spéciale. L’orgue pneumatique a été reconstruite en 1926 par Wegenstein et se compose de la main, du pied et de six registres (hochets).

  1. Le baptistère

La partie principale se compose d’une pierre tendre en forme de coupe. Un joit simple en bois est associé un bureau.

A l’intérieur de l’église il y a encore six grands drapeaux en velours qui ont été faits dans la mémoire des morts de la paroisse et ont été donnés a l’église . Ils pendent autour des vitres latérales étant déployés et portés par les embauché en fonction de la saison de l’église.

  1. La verrière est un plafond au-dessus de la chaire, mais c’sest aussi un petit toit de protection soutenu par des piliers. `
  2. pneumatique: qui est propulsé par air comprimé.
  3. registre de l’orgue: une série de sifflets, de même type de construction et de sons.

En mémoire des morts il y a plusieurs drapeaux à l’autel et dans la chaire.

Deux d’entre eux ont la dédication suivante:

« Friederike Frankowsky, né le 21 Septembre 1926, décédé à Hanovre le 2 Octobre 1950» et

« Michael Armbruster 77, né le 9 Mars 1904,  décédé 2. ian.1974. »

Sur un des drapeaux on a écrit à côté d’une image: « Glockner Martin, né le 21 février 18631 mort le 13. ian.1936. » Du Stuc plafond pendent trois lustres. Dans la chancellerie paroissiale il y a un livre de l’église, dans lequel on a inscrit les dons faits dans les années précédentes.

Ici, nous lisons:

1689 – le compte du  château Georg Klockner donne un beau vêtement sacerdotal en soie blanche

1706 – on donne « une belle soutane neuve »

1812- on donne encore «une soutane »

1815 – on donne « des bougies pour le service du matin »

1816 – on donne « un surplis neuf. »

Le clocher de Tălmaciu

Dans le Moyen Age on a déjà construit un clocher dans le prolongement de la façade ouest de l’église. A ce bâtiment on a réalisé une entrée en forme d’arche net en pierre de taille, menant au premier étage et aux deux étages supérieurs. Au deuxième étage, on peut voir des embrasures. L’ensemble du rez de chaussée est surmonté de voûtes en berceau. Dans le livre commémoratif pour les dons, on trouve en 1818 l’entrée suivante: on donne cinq pieces en or « pour la construction de la tour. » Mais la construction de la tour a été réalisée seulement en 1825. Le clocher a été entièrement construit de brique, le toit est pyramidale. Le toit est très élevé. Le clocher est atteint en grimpant les escaliers étroits dans un couloir sombre. En bas de la tour il y a une pièce sombre avec sa propre entrée, qui a été utilisée comme une cave, comme le disent les anciens. Les enfants mauvais ou paresseux  étaient menacées avec la fermeture dans cette tour sombre. Dans la tour il y a deux cloches. Le plus petit d’entre eux a l’inscription suivante: « Sub prov. Mode  H. De Hutern Past. G. Zek vil. L.A. et I.T. fusa in usum ecl.Talmatsensis Anno 1783″.

Autour de l’inscription il y a un ornement  délicatement sculpté en forme de feuille et au milieu les lettres I.P. La grande cloche provient de 1925.

Pendant la Guerre mondiale de 1914-1918 une cloche a été enlevé et fondu. Dans le clocher il y a encore de l’espace pour une cloche, mais il est resté inoccupé.

Sur trois côtés extérieures de la tour, sous la fenêtre de protection contre le bruit se trouve une horloge ayant un mécanisme fonctionnel de Vienne. L’heure exacte est donnée par de forts coups de la grande cloche. La routine quotidienne des habitants du village se concentre en grande partie d’après le fonctionnement de cette horloge.

Il y a des vestiges d’une ancienne tour a horloge.

 

Le cimetière de l’église

Dans le village de Tălmaciu il y a un lieu autour de l’église qu’on appelle meme aujourd’hui „le cimetière de l’église” et a juste titre, car de nombreuses années auparavant il y avait vraiment le cimetière, fait démontré par la découverte de fragments d’os humains trouvés pendant la construction du nouveau presbytère. Le cimetière est entouré dans le sud, l’est et en partie dans le nord par un rempart, avec une hauteur moyenne de 1-1,5 mètres. Une partie de ce mur, ainsi que la cuisine pour l’administrateur ont été détruits lors de la construction du presbytère mentionné. Au rempart d’aujourd’hui on observe dans de divers endroits des restes du vieux mur. Bien sûr, le mur relativement faible, ne pouvait pas défendre dans les nombreuses luttes d’antan ou en cas de siège, mais il a protégé au plus le lieu.

La colonne commémorative

Dans le nord du cimetière de l’église, à environ 3 mètres de l’église, se trouve la colonne commémorative. Elle est ornéese d’un emblème endommagé. Reconnaissable sont plutôt une couronne, une tête endommagé, un cou et un torse. Ci-dessous, un panneau, représentant un oiseau qui maintient un grain de blé dans son bec, tout pres une baïonnette (arme de mêlée) et un drapeau. Il reste inconnu de qui devrait rappeller cette colonne commémorative.

 La tombe

Toujours dans le nord du cimetière de l’église, près de la colonne commémorative, il y a une tombe étroite de type temple. Sur son piédestal il y a la figure d’un ange. On y dit: « Optimo parenti grati liberi M.P.St Samuel de Salmen, natus anno 1767 die 21 Oct. denatus anno 1822 die 21 oct. 27 Maji . »

Derriere la tombe on a fixé une plaque qui rappelle des petits-enfants des défunts.

Samuel de Salmen a été le du comte château de Tălmaciu.

Pour l’embellissement du silencieux cimetière de l’église on a planté de nombreux arbres autour de la Maison du Seigneur. Près de l’entrée principale de l’église, sur son côté nord, il y a le mémorial construit en 1929 pour les personnes tuées, disparues et rapatriées de Tălmaciu dans la Guerre mondiale de 1914-1918.

Localizare: Str. Cetății
Stil arhitectonic: Gotic
Informare suplimentară:  http://www.culte.gov.ro/biserica-evanghelica-lutheranahttp://www.bisericalutherana.ro/

Galerie fotoTur virtual
« 1 de 3 »